Deux ans après, aucun patient dans les services Covid-19 à Boufarik

Une baisse exceptionnelle est constatée dans les chiffres des cas de contamination à travers le pays, les dernières évolutions du virus ne semblant plus aussi dangereuse, a déclaré au Jeune Indépendant un médecin chef rencontré à l’hôpital de Boufarik vendredi 11 mars 2022, soit deux ans après la propagation du Covid-19 dans cette localité de la mythique Mitidja.

L’écrivain et poète martiniquais Daniel Boukman : Une écriture antillaise au mitant de nos mémoires

Alors que l’Algérie a célébré,il y a quelques semaines, le 66e anniversaire du déclenchement de la lutte armée, il est sans doute opportun de se souvenir que nombreux furent les militants et combattants étrangers venus de divers pays qui s’impliquèrent avec ferveur et bravoure (parfois jusqu’au sacrifice suprême) pour aider les Algériens à se libérer du joug colonial.

Boufarik : Des anciens instituteurs honorés

Louable geste que celui initié par l’association Flitta des anciens scouts de la ville de Boufarik, en rendant un vibrant hommage, à l’occasion de la journée de Youm El Ilm (16 avril), à ceux qui, dans les années 1960 et 1970, ont donné le meilleur d’eux même pour inculquer à la jeunesse de l’époque un enseignement sain et une éducation exemplaire.

Dr Mohamed Yousfi, chef de service des maladies infectieuses à l’hôpital de Boufarik: “Nos équipes soignantes sont laminées”

Chef  de  service  des  maladies  infectieuses  à l’hôpital  de Boufarik, le Dr Mohamed Yousfi explique  dans  cet entretien les conditions  qui  ont  précédé l’épisode de détection du premier cas algérien de coronavirus hospitalisé dans son service. Il est revenu sur la réaction du  médecin qui a identifié ce premier cas  positif.  L’infectiologue  raconte  aussi  les  pires  moments  vécus  par  le personnel soignant durant toute cette longue période sur le front de la lutte contre la Covid-19.