A la fois modeste et pudique, il effleure à peine (et avec peine !) ses problèmes personnels, sa déchéance, sa descente aux enfers.

Mohamed Guenif, après avoir tutoyé les étoiles du monde de la boxe est, aujourd’hui oublié, démuni, se débattant seul contre la maladie et le spectre de sommes faramineuses à dépenser pour une éventuelle intervention chirurgicale. Suite à un revers professionnel, il souffre de trois artères coronaires bouchées, ce qui lui cause des complications cardiaques.