Le Widad, c’est du solide

C’est un ensemble boufarikois accrocheur à souhait qui a fait mieux que tenir tête au pensionnaire de la D1,le WAT.Au-delà du résultat nul,très encourageant d ’ailleurs (1-1),c ’est surtout la prestation des boufarikois qui est à retenir.En adoptant un 3-5-2 très simple,ils ont réussi à gagner la bataille du milieu du terrain en se créant de très belles occasions gâchées par Younsi et Senouci.La ligne défensive fut simplement impériale, sous la direction du toujours jeune Hamdani.Il ne reste plus que quelques réglages à Ouardi pour que le Widad soit compétitif le jour J

Rouaï Hamadi nous a quittés

Les vieux amateurs du footballeur, ceux du Widad dboufarikois, en particulier, n'oublieront pas de sitôt celui qui, en maintes occasions, leur a offert des spectacles et des satisfactions absolument chaleureux, sous les couleurs de son son glorieux club, le WAB.

Le Widad se rebiff

A priori, le départ de Ouardi n’a pas touché le moral des joueurs de la ville des Oranges comme en témoigne la belle prestation lors de la dernière confrontation face au MOB. Son remplaçant a reconduit la même équipe qui a eu une réaction positive, vendredi passé, face aux Mobistes. Le mérite de cette victoire revient surtout au travail effectué par Mourad Ouardi car l’engagement physique a prévalu.

WA BOUFARIK / Maintien et formation

Après plusieurs saisons passées dans l’enfer de la nationale II, le Widad a retrouvé son rang. Une fois l’accession acquise, Boufarik a préparé son retour en nationale. Mustapha Heddane fut enrôlé pour diriger le même groupe (à 2 éléments près) de la saison dernière.