Ittihad Riadhi de Boufarik: Les basketteurs sur fauteuil roulant lancent un SOS

L'Ittihad Riadhi Boufarik (IRB), association sportive de handicapés moteurs, est en train de réaliser une grande saison en championnat (seconde division) de basket.

Nouvellement créée, l'association que dirige Samy Doucene, ex-président du FCBoufarik, semble bien partie pour rejoindre la première division. «C'est notre objectif pour cette saison», affirme Samy Doucene qui évoque les circonstances qui ont présidé à la naissance de l'IRB. «Suite à mon hospitalisation, beaucoup de choses ont changé au sein de notre ancien club. Avec des amis, nous avons alors décidé de créer un autre club, (l'IRB), pour poursuivre l'œuvre entamée avec le FCB. Beaucoup de joueurs de mon ancien club ont rejoint l'IRB. 90% de la composante du groupe est issue du FCB. Trois internationaux sont avec nous. Nous sommes bien partis pour accéder et faire un long parcours en coupe», poursuit-il.Ces bons résultats techniques «ne dureront pas si les moyens financiers et matériels ne suivent pas», déplore le premier responsable de l'association, qui s'interroge «sur le silence des sponsors majors du sport algérien qui sont restés sourds à nos sollicitations».

Pour lui, «ils (les sponsors) doivent accorder un intérêt particulier aux sports pour handicapés. Leur aide et contribution sera très précieuse pour le devellopement de notre sport». Pour rappel, le club, à l'instar des autres, du reste, fait face à d'énormes problèmes finnaciers qui entravent sa progression. A titre d'exemple, un fauteuil roulant coûte 5000 euros. Heureusement que de temps en temps de généreux donateurs et sponsors apportent leur aide. C'est le cas de la Société générale qui a offert 3 fauteuils roulants et de Peugeot qui a doté l'IRB d'un véhicule de transport. «C'est une bouffée d'oxygène», souligne le président qui «remercie le wali de Blida qui nous a aidés en apportant des réamenagements au local qui fait office de siège du club aux autorités de la commune de Boufarik, toujours à l'écoute de nos doléances, sans oublier Khaled Mehnaoui, président de la section basket du WAB, pour l'excellent travail qu'il accompli à la tête du club. Sur le terrain, nous œuvrons tous dans la même voie pour donner une bonne image de notre ville (Boufarik), wilaya (Blida) et pays».

En 17 ans de présence dans cette discipline, Samy Doucene peut être fier de ce qu'il a réalisé (17 titres), mais il conclut en déclarant que «le plus beau est à venir à condition que les sponsors qui contribuent au développement des grandes disciplines ne discriminent pas les sports pour handicapés». Sera-t-il entendu ?

Source: El Watan : 01 - 03 - 2011