Wa Boufarik : Aouali n’est plus

La famille sportive boufarikoise est en deuil. En effet, l’ancien joueur Aouali Ahmed est décédé dans un hôpital parisien après avoir lutté durant plusieurs mois contre la maladie.



H’midet, comme l’appelaient les Boufarikois, a fait partie de la meilleure équipe du Widad de tous les temps. Celle où évoluaient les regrettés Bouaïchaoui H’midouche, Rouaï et Belkebir mais aussi Selmi, les Yousfi, Zidoun, Amiri, Bou M’hamed, Hadji, Smaïn et Boulifa. Le défunt était membre de l’EN militaire dirigée par Rachid Mekhloufi. Il a été entraîneur du wab (son club de toujours) mais aussi de l’o médéa et du Wifak de Saoula.

Aouali Ahmed a été inhumé le jour de l’Aïd au cimetière de Boufarik en présence d’une foule nombreuse. En cette douloureuse circonstance, la rédaction sportive d’El Watan se joint à l’ensemble des sportifs algériens pour présenter ses sincères condoléances à la famille du Widad de Boufarik et à celle du défunt, notamment son épouse et ses enfants. « A Dieu nous appartenons et à Lui nous retournons. »

 

Commentaires   

+1 #1 aouali 19-02-2011 17:19
c vrai ke c triste de pèrdre un homme comme mon père..il et rèstè toujour fidèle a sa ville natale a son maillo orange et vèrt..mais mnt je peut dire ke c domage psq sa fai un ans kil et parite alah yarahmou personelemnt jai rien vue ni ma famille.je matendè un une grande sèrèmonè a sa mèmoire une petite faite a son nom mais comme jai dit c domage psq mon père a tous donnè a cet ville a toute les boufarikoi mais le pauvre il a rien eu dèchange alore ma famille demande rien juste un peti jèste dun grand club comme boufarik..a la fin je tien a remèrçi tous les jente ki on aidè mon père ma famille de prè comme du loin son sitè les noms et un grand mèrçi au dèrègent et le prèsidant du wab actuèle ki on rien fait ni pour mon père ni pour sa personeltiè kelle a un grand valeure une grand plaçe au foot balle algèrien et histoire de boufarike mèrçi

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir