A la fois modeste et pudique, il effleure à peine (et avec peine !) ses problèmes personnels, sa déchéance, sa descente aux enfers.

Mohamed Guenif, après avoir tutoyé les étoiles du monde de la boxe est, aujourd’hui oublié, démuni, se débattant seul contre la maladie et le spectre de sommes faramineuses à dépenser pour une éventuelle intervention chirurgicale. Suite à un revers professionnel, il souffre de trois artères coronaires bouchées, ce qui lui cause des complications cardiaques.

Lui, qui a, à maintes reprises, financé des matchs avec ses propres deniers, n’arrive pas aujourd’hui à payer ses soins, n’ayant ni retraite ni carte Chifa. «On m’a utilisé durant la campagne de Abdelaziz Bouteflika en 2009, que ce soit ici en Algérie ou en France, à Lyon plus précisément, pour organiser des galas de boxe et rassembler les foules, et ce, histoire de convaincre les électeurs à voter pour lui.

On devait me payer la veille de mes prestations, mais ceux qui étaient derrière la campagne m’ont mis devant le fait accompli et j’ai dû payer alors de ma poche une centaine de millions de centimes. Leurs promesses quant à mon remboursement et le payement de mes prestations sont renvoyées aux calendes grecques», se désole-t-il. Depuis qu’il est malade, Mohamed Guenif semble avoir été oublié par les autorités sportives, lui qui a tant donné à ce sport noble qu’est la boxe.

«Aucune visite, même pas des propos consolants», regrette-t-il les larmes aux yeux. Pour l’histoire, ce faiseur de champions se retrouve sur le ring, d’abord, comme boxeur, à partir de 1973 avec la Jeunesse sportive musulmane de Boufarik (JSMB), puis, derrière les cordes ou aux côtés de champions qu’il a accompagnés, guidés, conseillés.

Des champions d’Algérie, tels que Dine Ahmed, Benguesmia Ali, Rachid Korti, Kailoul Rachid, Bounab Laid, Gacef Ahmed, Younès Ali, Faidi Omar, Dahmouche Merzak (champion d’Afrique) et bien d’autres qu’il a approchés à Boufarik, les légendaires Ould Makhloufi et Loucif Hamani et, bien sûr, le triple champion du monde Mohamed Benguesmia Mohamed qu’il a accompagné de 1999 à 2012 (46 combats : 43 victoires, 2 nuls et une défaite). Plus de 40 ans dans le monde de la boxe ! Toute une vie faite de joies, de podiums, de sueur : de travail ! Mohamed Guenif est une source intarissable d’informations sur la boxe, les boxeurs du monde entier et de l’Algérie, en particulier. Très cultivé, il est incollable sur tout ce qui touche à ce noble art.

Chez lui à Hallouya, dans la commune de Soumaâ (Blida), il détient un nombre important d’ouvrages et d’encyclopédies, parfois très rares, se rapportant à sa discipline favorite. En 2003, il a été élu meilleur promoteur mondial de boxe de l’année par la WBB (Wold Boxing Board). Il ferait un excellent animateur d’une émission sur la boxe, un sport marginalisé par nos chaînes de télévision et de radio. Sa formation en management hôtelier à la célèbre Ecole de tourisme de Tizi Ouzou l’a beaucoup aidé à manager et à être méticuleux dans l’organisation de galas. Son rêve est d’organiser le jubilé de Mohamed Benguesmia à Boufarik avant (ou après) le mois de Ramadhan. La balle est dans le camp des décideurs et des…sponsors !


Source: El Watan - 28 mars 2016

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir