Boufarik: Des jeunes paralysent le rail

Une centaine de jeunes du quartier Amyar à Boufarik ont paralysé, hier matin, l’activité du chemin de fer pour protester contre l’érection d’un mur au passage à niveau pour empêcher les citoyens de traverser la voie ferrée.

Cette mesure prise par les autorités ne semble pas arranger les habitants du quartier et les autres riverains qui ont pris l’habitude de traverser la voie ferrée en évitant d’emprunter la passerelle qu’ils considèrent très haute pour les enfants et les vieux.

Il a fallu l’intervention des éléments des services de sécurité pour que les jeunes, en colère, libèrent la voie devant le train en attente. “Nous avons rencontré plusieurs fois le chef de daïra de Boufarik mais il n’a rien fait pour résoudre ce problème.

Il ne fait rien depuis qu’il est à Boufarik. Il ne fait qu’enregistrer les doléances. Aujourd’hui, nous sommes là, il devra venir pour nous expliquer cette décision qui va mettre en danger nos enfants, nos mères et nos pères qui ne sont pas capables d’emprunter une telle passerelle”, a déclaré M. Hacène, responsable du comité du quartier Amyar.

Il explique aussi que les ruraux utilisent surtout le vélo et la moto pour se déplacer et, aujourd’hui, non seulement le mur constitue un obstacle pour eux, mais ils ne peuvent pas emprunter la trémie qui constitue également un réel danger pour tous.   

Source: Liberté

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir