Boufarik : Une ville en chantier

Les boulevards et les différentes artères de la ville sont en chantier et ce qui augure d’un véritable changement.

Depuis un bon moment déjà, la ville de Boufarik, chef-lieu de daïra, est en pleine «effervescence». Des chantiers sont éparpillés ici et là, le Boufarikois ne peut que constater au fil des jours que les choses bougent et vont bon train dans sa ville. Les boulevards et les différentes artères de la ville sont en chantier et ce qui augure d’un véritable changement.

Mais ces chantiers affectent et empoisonnent le quotidien du citoyen dans ses déplacements. «On vit le calvaire avec ces travaux, une goutte de pluie et voilà la boue, se déplacer pour rejoindre son travail ou vaquer à ces occupations relève du parcours du combattant, et ce, vu l’état de la chaussée et des trottoirs. L’entreprise creuse, décape et s’en va, voyez, le boulevard Zidane long de presque 700 m, cela fait un mois qu’il est dans cet état», confie un Boufarikois.

La sortie est de la ville en allant vers Chebli est aussi dans un état lamentable, une mauvaise mise à niveau des travaux effectués draine une circulation à longueur de journée, surtout que cet axe est fréquenté par de nombreux collégiens et lycéens. Même situation du côté de la daïra et la mosquée El Athik et autres lieux de la ville.

Les entreprises en question ne sont nullement contrôlées par la commission de contrôle des travaux des instances de la ville, du moins si cette commission existe ! Alors qui supervise ces entreprises et la qualité des travaux effectués ? Lorsque le Boufarikois sait que ces «apprentis-entreprises» n’ont qu’une brouette et deux pelles et leurs travaux perdurent toujours ! Espérons que les travaux se termineront dans les délais (juin 2016).      
 
Source: El Watan - 15 mars 2016

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir