Ils se sont réunis vendredi à Boufarik. Les Patriotes vont réinvestir la rue cette semaine

Les membres de la Coordination des Patriotes se sont regroupés avant-hier, à haouch El-Gros, à Boufarik, un endroit symbolique de la résistance où ils ont décidé de se lancer de nouveau dans un mouvement de protestation pour revendiquer leurs droits.

Ils comptent mener plusieurs actions de contestation en commençant par paralyser en premier lieu des tronçons de l’autoroute Est-Ouest à partir de cette semaine. Les Patriotes estiment qu’ils ont été trahis et marginalisés par des responsables du gouvernement comme le ministre de l’Intérieur, le président du Sénat et certains membres à l’image de Mme Bitat, de l’APN et autres responsables qui se sont engagés pour prendre en charge leur revendication d’ordre social.

“Nous avons rencontré même Belkhadem lors de la dernière université d’été du FLN où il nous a clairement dit qu’il était difficile que notre statut particulier soit adopté. Malgré cela, nous avons attendu que les autres points de la plate-forme de revendications soient traités, mais en vain. Depuis le mois d’avril dernier, c’est le silence absolu. Aucun des responsables que nous avons rencontrés ne s’est manifesté”, dénonce Tarek Chekrouni, porte-parole des Patriotes.

Et d’ajouter que les Patriotes de la région centre vont occuper cette semaine le siège de la wilaya de Blida. La même action sera organisée à travers les autres wilayas du pays, avant de regrouper le maximum de Patriotes pour organiser une grande manifestation à Alger. “Aucune considération, à l’époque  où l’Algérie avait besoin de nous pour combattre les terroristes, nous avons répondu à l’appel et nous avons pris les armes et combattu jusqu'à que nous ayons pu redonner l’existence à la population de ces villes qui étaient sous l’emprise des terroristes. Des centaines de Patriotes étaient tombés au champ d’honneur, d’autres sont devenus handicapés à vie alors ceux qui sont restés en vie ne valent rien devant un terroriste repenti qui retrouve la vie sociale avec des avantages. Voilà, de quelle manière on récompense les hommes”, fulmine le représentant des Patriotes qui promet de ne pas baisser les bras jusqu'à ce que le gouvernement prenne réellement en charge leurs doléances.          

Source: Liberte - 30 Oct. 2011