Décès de Jean-Claude Beton, père d'Orangina

FRANCE. Le père de la petite bouteille ronde, Jean-Claude Beton est décédé lundi 2 décembre 2013. Il allait avoir 89 ans le 14 janvier 2014.

Né à Boufarik, près d'Alger en 1925, cet industriel avait poursuivi l’œuvre de son père Léon qui avait racheté la recette d'une boisson à base d'orange (Orangina, soda de Naranjina) du docteur Agustin Trigo Mirallès, pharmacien de Valence en Espagne. Dès 1936, la boisson connaît un succès en Algérie puis la guerre d'Espagne et la Seconde Guerre mondiale viendront arrêter net son développement.

En 1951, Jean-Claude Beton, qui a relancé l'activité de son père en 1947, va créer la société Naranjina Nord-Afrique à Boufarik pour recommencer à fabriquer et à distribuer l'Orangina. Il a alors l'idée de l'associer à une petite bouteille ronde. Après l'Algérie, le Maroc et la Tunisie, il fonde à Vitrolles, près de Marseille, une nouvelle usine qui fabrique le concentré pour partir à la conquête de la métropole. En 1956, à cause de la guerre d'Algérie, Jean-Claude Beton s'installe à Marseille où il créé la société Rhône Orangina. En 1961, la société Naranjina Nord Afrique devient la Compagnie Française des Produits Orangina (CFPO). Et en 1967, l'usine de Boufarik ferme.
 
En 1981, le groupe Pernod Ricard rachète la marque devenue Orangina-Pampryl et la développe à l'international. Orangina tombera dans l'escarcelle du groupe Cadbury Schweeps en 2001 puis dans celle du groupe japonais Suntory en 2009.
 
Jean-Claude Beton avait quitté Orangina en 1990 pour prendre sa retraite. Il était depuis président d'honneur de la CFPO, président de la Forbees et avait racheté en 1988 le groupement foncier agricole Grand Ormeau Lalande Pomerol dont sa fille assure la gestion depuis 2008.

Source Econostrum