Tizi Ouzou: La zlabia de Ramdane

On sait bien que Ramadhan rime avec zlabia, cette sucrerie orientale qui devient un passage obligé pour toutes les soirées ramadhanesques. C’est ainsi que la commercialisation de cette gâterie se généralise durant tout ce mois sacré.

C’est ainsi que bon nombre de commerçants se reconvertissent dans la préparation et la vente de cette zlabia pendant que d’autres fonctionnaires de leur état se retrouvent à l’occasion derrière des fourneaux à frire cette pâte. Il reste que pour bon nombre d’entre eux n’est pas spécialistes de la zlabia qui veut. A Tizi Ouzou même la zlabia, pourtant réputée de Boufarik, n’a pas droit de cité tant elle est détrônée par la locale.

Dans la capitale du Djurdjura, il y en a deux ou trois qui se partagent réellement la plus grosse part de la clientèle. Sur ces trois, le plus prisé en est Ramdane, qui porte bien son prénom en ce mois sacré.

En effet, la zlabia de Ramdane Tamani est la plus demandée à Tizi Ouzou. Restaurateur durant l’année, Ramdane transforme sa salle de restauration en un atelier de préparation de la zlabia. C’est ainsi que pas moins de quatre grandes friteuses occupent l’espace avec pour chacune d’entre elles une température adéquate de l’huile pour offrir à cette tranche de zlabia sa dorure une fois trempée dans du miel savamment dosé comme l’est la préparation de la pâte.

Si bien que dès l’ouverture du rideau, les employés engagés pour la circonstance travaillent sans relâche. La matinée est consacrée aux commandes venues de toute la Kabylie à satisfaire alors que l’après-midi est pratiquement réservée à la clientèle locale.

A chaque heure et à chaque moment où l’on passe à la rue Lamali, plus connue sous la rue de l’Hôpital" on est attiré par cette chaîne interminable d’une clientèle qui attend patiemment son tour pour se payer une livre ou un kilo de zlabia de Ramdane.

Une chaîne qui ne se termine qu’au delà de l’appel du muezzin pour la rupture du jeûne tant il est arrivé à des gens de se retrouver toujours dans la chaîne alors que le "coup de canon" avait retenti depuis un moment rien que pour le plaisir de s’offrir la zlabia de Ramdane. Une zlabia incontournable pour les Tizi Ouzéens et même pour toute la Kabylie. Et ce depuis déjà des années.

Pour plus d'informations...
http://www.horizons-dz.com/archives/rubriques091104/region.htm

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir