Un passage ferroviaire dangereux à Boufarik

A environ un kilomètre de la gare ferroviaire de Boufarik en allant vers Blida, il existe un quartier communément appelé «El Ghers», où des piétons traversent la voie ferrée pour rejoindre leur petite localité.

En l’absence d’un passage à niveau gardé, ce lieu devient, eu égard aux accidents mortels, une véritable hantise. Après la mort d’un jeune homme et d’une femme broyés par le train, une gamine a failli y laisser la vie ces derniers jours, n’étaient les cris des riverains pour l’avertir du train qui arrivait. Son manque de vigilance, mais aussi l’absence de toute signalisation et la grande vitesse du train, qui de surcroît est silencieux, auraient pu être fatales à cette fillette. En tenant compte des câbles électriques suspendus, la construction d’une petite passerelle serait-elle possible pour que de pareils accidents ne se reproduisent plus ? Une chose est sûre, une solution doit être trouvée pour éviter ces drames.

 

Source: El Watan - 3 janvier 2013