Manifestation après un accident mortel à Boufarik

Les habitants de Bourari et Brossette, deux bourgades relevant de la commune de Boufarik, ont fermé la route reliant Boufarik à Chebli pendant toute la journée de mercredi.

La cause : un des leurs a été mortellement fauché par un véhicule léger, dans la matinée, sur la route reliant les deux bourgades.

Pour eux, cette route n’est pas sécurisée, d’ailleurs ils l’ont fermée pour exiger la pose de dos-d’âne et obliger ainsi les automobilistes à rouler moins vite afin d’éviter les accidents fatals.

«C’est horrible, faute de ralentisseurs, on a perdu un de nos voisins. Aujourd’hui, si on est là, c’est pour crier haut et fort notre colère», déclarent des protestataires.

Et d’ajouter avec regret  : «Durant toute la journée, personne n’est venu s’enquérir de notre situation, hormis les services de sécurité.».

La victime, Mohamed Kamel Moussaoui, était âgée de 35 ans et a laissé deux enfants.

Source: El Watan - On vous le dit - 30 janvier 2016

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir