Un raccourci dangereux

Sortir très tôt pour se rendre à son travail constitue un problème dans certains endroits isolés dans la ville de Boufarik, comme c’est le cas à la cité Bouchebri.

Des résidants qui veulent se rendre à la gare routière et qui optent pour un raccourci afin d’éviter une longue marche en passant par la ville ont la désagréable surprise de tomber sur des malfaiteurs embusqués dans des buissons.
Aussitôt les premières victimes délestées de tout objet de valeur en leur possession, les bandits prennent la poudre d’escampette. Ils accomplissent leurs forfaits en utilisant des armes blanches pour intimider et menacer les passants. «On m’a pris mon portable et une somme d’argent que j’avais dans ma poche», a révélé une victime qui voulait se rendre à son lieu de travail à Alger.

Il y a quelques mois, des faits similaires se sont produits à la gare ferroviaire lorsque des bandits avaient détroussé des voyageurs profitant de l’isolement causé par l’interdiction du trafic routier en raison des travaux de la trémie. Et dire que Boufarik manque cruellement de sécurité à cause d’un flagrant manque de policiers…                                                                           

Source: El Watan