APC de Boufarik: 9,5 milliards pour homologuer le stade municipal

Près de dix milliards de centimes ont été consacrés par l’APC de Boufarik pour homologuer le stade municipal après que la Ligue nationale de football (LNF) a émis des réserves sur la structure sportive.

Des travaux d’extension ont été entamés en urgence au niveau des sanitaires, des vestiaires et de la cabine des journalistes pour pouvoir lever les réserves de la LNF et faire durer la joie à Boufarik après l’accession du club fétiche des Boufarikois en Ligue 2. Cette opération a permis au club de football de s’illustrer, vendredi dernier, devant les Béjaouis sur le tartan du stade Mohamed-Reggaz.

“Nous avons consacré cette importante somme d’argent du budget de la commune pour permettre au club du football d’accueillir ses adversaires à Boufarik et non ailleurs. Il ne reste que la plateforme de la place des caméras de télévision qui nécessite l’assistance ou le conseil des techniciens de la télévision pour pouvoir la réaliser. Notre vœu est d’aider le club à accéder en DI du championnat national”, a déclaré le P/APC de Boufarik, Kamel Othmani. Ce dernier estime qu’aucune APC ne pourrait dépenser autant d’argent de son budget communal pour réaliser des travaux dans un stade qui date de l’époque coloniale et qui, en vérité, ne répond plus aux exigences d’aujourd’hui.

Il estime aussi que “ces 9,5 milliards de centimes auraient pu être exploités autrement pour renforcer, par exemple, les engins de la collecte des ordures ou des réfections dans les écoles, mais on a tous le Widad dans le cœur”. Le P/APC avoue qu’après avoir consacré ce budget important, il n’a plus les moyens financiers pour soutenir encore le club. Un club, selon le P/APC, nécessite  beaucoup d’argent pour faire face à la masse salariale des joueurs et de l’entraîneur ainsi que les déplacements. “Le sponsoring est le seul moyen possible pour que le club assure les 800 millions de centimes qui représente la masse salariale”, a souligné M. Othmani.

Ce dernier lance un appel aux supporteurs du club de ne pas croire aux rumeurs colportées par des pseudo-supporters qui veulent semer la terreur dans la ville sous prétexte que l’APC refuse d’aider le Widad.

Source: Liberté - 3 octobre 2016




Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir