Où est passé le marché couvert ?

Il y a quelques années, l’ex-P/APC de Boufarik avait promis à sa population la construction d’un marché couvert de fruits et légumes dans cette ville.

Cela afin de mieux réguler le commerce à Boufarik et combattre le commerce informel. L’APC de l’époque avait même consacré un montant de cinq milliards de centimes pour les besoins de ce projet. Mais à ce jour, rien n’est encore fait. Boufarik, considérée parmi les plus grandes villes de la Mitidja, est sans marché couvert. Le commerce informel a pris ainsi une ampleur inquiétante. «On activait dans les baraques de Zenket El Arab, et avant de les raser, les autorités locales nous avaient promis des locaux commerciaux au niveau du marché couvert, qui était en projet. Trois ans après, rien n’a été fait», dénoncent nos interlocuteurs.

D’autre part, plusieurs produits facilement périssable : beurre, fromage, gâteaux secs, thon..., sont exposés à longueur de journée sous un soleil de plomb, sans que personne ne sourcille aussi bien les services d’hygiène communal, ou les services de santé et les responsables concernés. En l’absence de marché couvert et réglementaire, ce phénomène ne cesse de s’accroître et aucune autorité n’est intervenue pour mettre fin à ce problème de santé publique et trouver des solutions adéquates à cette anarchie, qui risque d’être préjudiciable pour la santé du consommateur.

A cause de tout cela, les piétons trouvent également du mal à circuler sur les trottoirs qui sont envahis par les commerçants informels. «Lorsque je me déplace à pied, je marche carrément sur la chaussée pour éviter les trottoirs encombrés par des marchandises mais après, ce sont les automobilistes qui vous interpellent pour défendre leur ‘‘territoire’’. On n’a pas le choix !» déclare un citoyen mécontent. Enfin et malgré des interventions ponctuelles effectuées par des agents de l’ordre, le problème reste toujours posé.
Pourtant, on ne manque pas d’endroits à Boufarik pour construire ou tout simplement rénové des sites qui existent déjà pour y installer des marchés couverts et réglementaires.

Source: El Watan - 27/11/2014

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir