Le siège de l’ex-Enafla de Boufarik (2300 m²) risque d’être démoli au profit d’une promotion immobilière.

Des anciens travailleurs de cette unité, auxquels l’Etat a fait un désistement pour continuer d’exercer dans la filière agricole, seraient en négociation avec un promoteur immobilier pour lui céder ce bien à 16 milliards de centimes ! Cette transaction, qualifiée d’illégale, ne semble pas du goût de la société civile boufarikoise.

«Boufarik est asphyxiée par la mafia du béton. On aurait souhaité que cette unité, dotée d’un grand hangar, soit transformée en marché couvert pour éradiquer le commerce informel. Elle garderait ainsi sa vocation agricole», propose-t-on. La famille cherif, occupant un logement d’astreinte relevant de l’unité en question fait, à sa manière, de la résistance : « On nous a proposé une somme d’argent conséquente pour vider les lieux. Non ! On demande une enquête sur la transaction en question... »

http://www.elwatan.com/regions/centre/blida/enafla-de-boufarik-le-scandale-30-09-2014-272892_150.php

Commentaires   

#7 Guest 07-05-2015 10:31
Je suis l'un des locataires de l'ex ofla de boufarik. Je cherche une aide financière pour me procurer les produits essentiels pour construire une maison, par exp: le fer, le gravier, le ciment, le sable, dont j'ai besoin pour la construction de cette maison.

Je suis prêt à vous fournir tous le docs nécessaires à ce sujet. Dieu est seul témoin que je n'ai rien reçu de cette sois disante vente de cette unité.

Pour plus de renseignement : 0558 79 00 89 / 0557 98 68 33 demander Omar.
merci :cry: :cry: :cry: :cry:
#6 Guest 30-03-2015 13:24
puisque vous étés tellement bien informer que les 5 familles ont été expulse par le tribunal alors pourquoi les chérif sont toujours a leur maison
#5 Guest 30-03-2015 13:20
si cette mafia profite de l'inexistence du droit c'est tout simplement parce que l'etat n'existe pas et l'argent est au main des illettrés qui ne pensent qu'a l'argent l'aspect culturel ou architecturale ca leur depasse
#4 Guest 30-03-2015 13:02
entierment d'accord avec vous essayons ensemble de sauver ce qu'il en reste contre cette mafia
#3 Guest 17-11-2014 10:33
Bjr, Vous ne pas parlez au nom des locataires qui n'ont pas trouver de logements mais de la famille Cherif alors que le tribunal a expulsé tous les habitants de cette unité qui sont en nombre de 05 et vous avez ignoré leurs fils mariés et qui ont des enfants et qui n'ont pas trouvé de logement pour leurs abriter de ce fait la famille cherif n'est pas la seul qui à souffert dans ce bras de fer et se trouve dans un logement loin de tous.
#2 Guest 11-10-2014 08:54
Bjr, Vous parlez au nom de la famille Cherif alors que le tribunal a expulsé tous les habitants de cette unité qui sont en nombre de 05 de ce fait la famille cherif n as aucun lien dans ce bras de fer et se trouve dans un logement loin de tous a cet effet un journal respectueux doit confirmer les dires avant de les reproduire sur un journal a bon entendeur slt
#1 Guest 03-10-2014 16:55
C est cette mafia du beton qui profite de l inexistence du droit. courent avec leur betonniere pour occuper le moindre espace. Un groupe dont la boulimie du dinars ne cesse de s accroitre. Ignorant totalement l autre et meme l aspect culturel, architecturale de boufarik. et ne pensant qu au pouvoir, leur pouvoir. La destruction de boufarik est du a ces genre de personnes. Stoppons ensemble ces ignorants.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir