Catégorie : Economique

Le siège de l’ex-Enafla de Boufarik (2300 m²) risque d’être démoli au profit d’une promotion immobilière.

Des anciens travailleurs de cette unité, auxquels l’Etat a fait un désistement pour continuer d’exercer dans la filière agricole, seraient en négociation avec un promoteur immobilier pour lui céder ce bien à 16 milliards de centimes ! Cette transaction, qualifiée d’illégale, ne semble pas du goût de la société civile boufarikoise.