Sixièmes Andaloussiate au théâtre de verdure: Ils font la nouba du printemps

Cette nouvelle édition des andaloussiate El Djazaïr s’annonce riche en concerts, en conférences, en tables rondes, en hommages, en défilés de mode et en expositions à thème. Ainsi, durant trois semaines, les mélomanes pourront s’enivrer de morceaux musicaux andalous, exécutés par une vingtaine de prestigieuses associations telles que Essendoussia, El Fen Al Acil (Khemis Miliana), El Djenadia (Boufarik).


De même que les artistes Lamia Maâdini, Zakia Kara Terki et Dalila Mekadder animeront des soirées dans ce cadre. Au cours d’une conférence de presse, animée hier au théâtre de verdure Laâdi Flici, en présence de présidents d’association musicale, le directeur de l’établissement Arts et Culture, Redouane Mohammedi, a donné un aperçu du programme en question en ne manquant pas de rappeler que l’histoire andalouse sera revisitée dans son essence même. « Cette édition 2009, dira-t-il, sera à nouveau l’occasion de réitérer avec la conviction sans cesse renforcée que la célébration du patrimoine ne saurait être une simple évocation d’un passé auréolé de toutes les gloires ». Pour le conférencier, « cette nouvelle édition des andaloussiate est une opportunité pour renforcer le dialogue et de revendiquer le débat et de capter les différentes facettes de notre culture. Placé sous le signe du partage du savoir et des connaissances, ce rendez-vous permettra, à coup sûr, d’allier le festif avec le pédagogique et de méditer au présent notre prestigieux passé ». Pour le musicologue Nacer Eddine Baghdadi : « La musique andalouse sera revisitée sous toutes ses formes durant cette manifestation. En effet, les trois écoles d’Alger, de Contantine et de Tlemcen seront présentes avec un répertoire des plus riches. Ce style, aussi différent soit-il, n’empêche pas la présence d’un dénominateur commun, à savoir la structure de la nouba. Les textes chantés sont commun à quelques lectures près en variantes ». Nacer Eddine Baghdadi animera, demain dans la matinée, une rencontre portant sur les dérivés de la musique andalouse algérienne comme modèle le hawzi et les matinée des mercredis seront réservées exclusivement aux conférences et tables rondes. Le musicologue tlemcenien, Fayçal Benkhelfat, abordera, pour sa part, le même jour, le thème des formes modales et rythmiques de la musique andalouse. En outre, des hommages seront rendus aux initiateurs de cette musique, en l’occurrence, à Mamat Benchaouche, Sadek Béjaoui et Boualem El Djenidi. Rendez-vous étant donc pris demain mercredi à partir de 19h pour le coup d’envoi des andaloussiate avec le passage sur scène de la prestigieuse association El Djazira (Alger).

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir