Le succès des randonnées pédestres

La randonnée pédestre est une activité de plein air qui consiste à suivre un itinéraire balisé ou non. Elle s’effectue à pied ; la randonnée est à la fois un loisir de découverte et une forme d’exercice physique, sportif, écologique et culturel», nous explique le plus ancien des randonneurs de Boufarik, Ammi Ahmed, 75 ans.

 

L’équipe des randonneurs de Boufarik était formée de cinq personnes tout au début il y a plus de six ans. Actuellement, le groupe est composé de plus d’une centaine de personnes, toutes couches sociales confondues. Qu’il soit chômeur, médecin, agronome, étudiant, commerçant ou autre, le randonneur pratique cette activité avec plaisir. La gent féminine n’est pas en reste, puisque le nombre des participantes est considérable.

La  randonnée a lieu le plus souvent le week-end, l’itinéraire choisi est communiqué à l’ensemble du groupe soit par facebook, SMS, ou de bouche à oreille pour ceux qui habitent Boufarik, «car il y a aussi des familles qui viennent d’Alger pour admirer la beauté de la montagne et respirer son air pur», confie Guendouz, l’un des participants. Le départ s’effectue tôt le matin juste après la prière du sobh. Le regroupement se fait à Ferroukha, petit hameau situé au pied de la montagne, à 5 km au sud de Boufarik.

Et c’est parti ! Tout le monde est en sac à dos, bien couvert car il fait froid vers 6h. «On compose des groupes selon les affinités, mais au fil du parcours les groupes éclatent et on se livre volontiers aux autres. On se connaît presque tous, les anciens et les nouveaux randonneurs. A chaque sortie, il y a un ou deux nouveaux randonneurs. On discute, on s’entraide et on partage même notre breakfast», ajoute Lizli, un randonneur invétéré.

Une joyeuse balade en somme, sur un itinéraire qui ne cesse de grimper en un chemin pédestre à travers un tracé boisé et qui monte en pente douce jusqu’à un endroit majestueux appelé «Sikha», à 950 m d’altitude sur 9,5 km de parcours. Mais avant d’arriver au point final «Sikha», les randonneurs ont le plaisir de contempler les paysages les plus envoûtants, magnifiques, en traversant Sidi El Habchi, puis Sidi El Mehdi, à 300 m déjà et à 4 km du lieu de départ. A 600 m d’altitude et après une marche de 6 km, les randonneurs arrivent à un très petit hameau appelé Beni Elkinai, après s’être réjouis de ce panorama paradisiaque qui donne du baume au cœur. La majorité des randonneurs, essoufflés, s’arrêtent pour déguster une ou deux oranges, un yaourt et un biscuit dans une ambiance très conviviale.

A chaque mètre parcouru l’envie de s’arrêter envahit le corps et l’esprit afin de contempler ces arbres qui bordent le chemin vicinal emprunté : chênes, grenadiers, figuiers... des sources d’eau fraîche et limpide, surtout celle appelée «Aïn braress», à 800 m.

Après presque 9 km de marche et à 950 m d’altitude, les randonneurs arrivent en petits groupes à l’endroit final de l’itinéraire tracé. Sikha, une montagne presque en pierres, avec un gigantesque rocher sur la chaussée avec une vue imprenable, la plus belle disent tous les randonneurs, où une image en plongée offre une belle vue du «Tout Boufarik» et la moitié du versant gauche de Blida. Avant d’amorcer la descente vers le retour, le randonneur peut voir «Ghellaye», «Mermoucha» et «Aïn tirailleur» à plus de 1200 m vers le versant en allant à Chréa.

Pendant tout ce trajet, des liens se créent, la sinusoïde progresse d’un pas ferme, mais sans pour autant trop se dépenser sur des reliefs agressés, présentant chacune une spécificité naturelle du point de vue géologique, de la faune et de la flore. Sur le chemin, les plus anciens se font un plaisir de relater aux nouveaux ce que chaque endroit leur signifie.

Ce genre de randonnée permet à tout un chacun de jouir des plaisirs de la nature et du plein air. Sur le plan santé, M. Belmahdi, cardiologue et ancien randonneur, nous explique : «La randonnée pédestre est considérée comme une activité physique modérée, dont les principaux bénéfices pour la santé sont le bien-être, la qualité de vie et la santé mentale.» Et d’ajouter : «Elle (la randonnée) prévient et participe au traitement des maladies cardiovasculaires, elle diminue le taux de triglycérides, du mauvais cholestérol et augmente le bon, permet aussi d’entretenir une bonne fonction musculaire, de diminuer le risque de développer le cancer du rein et du colon et aussi une bonne oxygénation du cerveau.» La randonnée pédestre est un atout majeur pour notre santé. Avis aux amateurs.

Source: El Watan - 31.03.2015