Parcours d’un militant de la cause nationale. Kini mouloud dit benaser [1927-1996]

Né à boufarik dans une famille modeste, enfant unique, il fit une scolarité dans le primaire reservée aux indigènes, esprit aiguisé, il adhéra trés tôt en 1945 au P.P.A (Parti du Peuple Algerien) aux cotés de ses ainés Flita Ahmed, Boulaarasse Ramdane , Zidane Salah, Lazli Ahmed et les frères Abd el hamide.

Doué d’un ésprit patriotique peu commun, il se dispensa en cadrant les premières sections du scouts musulmans algériens (S.M.A) de Boufarik. il prépara ainsi la jeunesse de boufarik à affronter le jour venu la colonisation.

Il participa à la création du premier club de football à boufarik en 1945, la Jeunesse Sportif Musulmane de Boufarik. Créer une équipe de football par surcroit musulmane dans la ville de Boufarik gérée par le tout puissant Amedée Froger n’était pas aussi facile que l’on imagine, il s’agit d’une lutte sans merci .

Kini Mouloud apporta toute son énergie à cette équipe en tant que joueur et dirigeant.

Ses qualités exeptionnelles lui valurent par les dirigeants du parti (P.P.A-MTLD) d’être incorporé dans L’O.S (Organisation Spéciale).

Crée en 1947, l’O.S était une organisation para-militaire chargeé d’un ailguer aux militants, recherche d'effets militaires, armes. Tous les éléments de L’O.S sont passés dans la clandestinité.

Les éléments de L’OS ont mis la premieèe pierre au déclanchement de la lute armée le 1 Novembre 1954 .

Kini Mouloud était présent au rendez vous de l’histoire, il prépara activement le déclanchement de la lutte armée avec ses compagnons de lutte,.Allili Ahmed dit SI BAGHDADI et Cheref Moussa. 

En 1955, il rejoignit l’A.L.N avec ses conpagnons dans La région de Meliana, Ain el defla (djebel zekar)

Mis à part les actions militaires Kini Mouloud opéra un travail de fond dans cette région stratégique pour l'A.L.N, car il fallait proposer la lutte armée dans les rangs des masses populaires . 

Kini Mouloud et son frère Ahmed Zerouali après l'attentat de Sidi-Aid (Haouch Lalmani)

EN 1957, il fut affecté dans la mitidja en tant que responsable de la zone. Cétait une mission extremement difficile et dangereuse compte tenu de la nature du terrain, il fut arrête ou cours d'une mission dans un barrage dressé par les millitaires français avec ses conpagnons Chabi Mohamed et Azi Mahfoud.

Il fut torturé pendant plusieurs jours avant d’être incarcéré , il connut les grandes prisons, les canps de concentration. 

Liberé en aout 1962, il reprit sa vie avec le sport en recréant la JSMB et il organisa de nouveau les SMA.

il prit également la déstiné de l’organisation des moudjahidines. Fidèle à lui-même, Kini Mouloud souffra pour son pays jusqu'à son dernier souffle .

Egale à lui-même, il est resté réservé et discret.

https://www.facebook.com/hommes.boufarik/posts/326656314141584